Capture

 

Les sorties se suivent et ne se ressemblent pas !

Quoique on puisse discerner une similitude entre celle-ci et la précédente car ni l’une et ni l’autre n’ont respecté le projet initial.

La faute néanmoins, n’incombe pas cette fois au cornac mais aux chasseurs qui organisèrent une battue sur un territoire couvrant la plus belle zone à parcourir, écimant littéralement la rando en supprimant le panorama de « l’Aiguille », déjà connu de beaucoup certes, mais valant toujours le coup d’œil. Le Ventoux en fond de tableau, le confluent Rhône – Gardon au premier plan, Avignon, la Montagnette, les Alpilles… Une très belle vue, d’autant qu’il faisait presque beau.

Nous suivions un GR, un accord a pourtant été parachevé avec leur fédé…

Une anecdote qui aurait pu être un accident, alors qu’à quelques-uns nous cherchions sur la carte un parcours de subti susbti , une variante ; les bartas les plus proches se mirent à frissonner dans un froissement de branches… Quelques secondes seulement pour voir une énorme bestiasse foncer sur nous au sortir du fourré, changeant de direction à 90 degrés en nous découvrant… retournant illico dans la profonde garrigue.

Sans déc, il courrait à 40 ou 50 km/h ; n’imaginons même pas ce qui se serait produit s’il avait pris l’option tout droit.

Il aurait fait un Strike, sûr, mais dans quel état serions-nous parvenus à l’hôpital ?