Trace

D’abord, tordre le cou à cette légende qui voudrait que la Vis porte ce nom parce qu’elle a foré les plateaux des causses par forces méandres en tire-bouchon…

Je ne sais d’où cela vient ; mais c’est une fable. Ne vous laissez pas abuser.

Plus sérieusement, comme chacun le sait, la racine "Vi" vient de l’indo-européen « vir » qui signifie "eau". De nombreux fleuves et rivières ont fait de même, la Vilaine, la Vire, la Vimeuse, la Vienne, la Virenque, le Vidourle, le Vistre… me viennent à l’esprit mais sans doute en connaissez-vous d’autres. Michel, notre encyclo en eaux rapides, nous en dira plus si ça lui chante.

Déjà faite sous la grisaille en janvier 2010, cette rando avait alors frappé les esprits tant son tracé est agréable, le site de « randonnées cévenoles » dans lequel je l’ai piqué est vraiment remarquable, on ne remerciera jamais assez la personne qui l’anime.

Grande variété de flore entre le fond de la vallée, humide et vert, et le haut, à flanc de la Séranne ; de la garrigue sèche.

Merci à tous pour votre participation.