IMG_3759

Le Mont Ventoux domine la Provence, nul ne l’ignore, de partout il est vu, du Languedoc rhodanien surtout. Ceux qui le connaissent le craignent et le respectent.
Ca n’empêche pas les bartassaîres de projeter d’user leurs semelles sur ses flancs, le sud en l’occurrence, quelque part au-dessus de Bédoin.

Ce fut une journée annoncée sous de mauvais auspices ; nous aurions dû nous méfier. Emporté par les flots du Loiret, le cornac attitré de ce jour ne pouvant assurer la menée, un ami de passage a bien voulu le remplacer au pied levé.

D’où il ressort qu’on peut manifestement s’égarer là où on ne peut se tromper. Nous sommes rentrés chez nous  et c’est là l’essentiel.
Néanmoins il faut à nouveau, encore et toujours, tirer la leçon des égarements dus à l’individualisme… Un groupe de marcheurs n’est pas un agrégat d’êtres mais un tout ; une entité qui ne doit pas s’étioler au risque d’éclater… c’est ce qui est arrivé.
Je demande à ceux qui en ont pâtit de bien vouloir m’en excuser.

Nonobstant le piètre final de ce dimanche, cette rando vaut d’être réalisée, ne serait-ce que par les passages dans les combes dont les photos exprimeront le caractère inhabituel bien mieux que je ne saurais le faire.